Merci le CNJ, Le Chœur, Bravo Filippo !

Merci le CNJ Le Chœur et Bravo Filippo !

 

Mercredi 1er novembre, Tolosa, Théâtre du Leidor. Une salle pleine, aucun billet à vendre pour écouter dans cette petite ville du pays basque espagnol les cinq finalistes du Grand Prix Européen. Celui-ci rassemble les vainqueurs des concours internationaux de chant choral de Arezzo (Italie), Debrecen (Hongrie), Maribor (Slovénie), Tours (France) et Varna (Bulgarie) de l’année précédente ; autant dire une sorte de coupe des coupes !

 

En effet, en 2016, le CNJ, Le Chœur se distinguait déjà en remportant plusieurs prix au Florilège vocal de Tours, dont le Grand Prix de la Ville de Tours, récompensant ainsi deux années de travail intensif sous la direction de Filippo Maria Bressan. On se rappellera aussi sa présence musicale de qualité aux dernières Choralies quelques mois plus tard, avant de se consacrer à la préparation de ce Grand Prix Européen, couronnement de trois années de musique avec un très grand chef italien, point final aussi de l’aventure du CNJ, Le Chœur dans sa formule actuelle.

 

Outre le CNJ, Le Chœur, trois chœurs à voix mixtes venus de Lettonie, Philippines et Indonésie nous ont proposé ce que Marcel Corneloup appelait à juste raison l’excellence polyphonique ! Chacun dans son style, sa technique, sa culture, ses couleurs a donné le meilleur pour tenter de remporter l’ultime trophée. Nos représentants avaient choisi quant à eux d’offrir, de Claudio Monteverdi (deux pièces sacrées) à Eric Whitacre (Leonardo dreams of his flying machine) une large palette de musique occidentale. Entre les deux, le Os justi de Anton Bruckner et le fabuleux Epithalame d’André Jolivet, une œuvre très rarement chantée tant elle est difficile et ici magnifiquement interprétée et maîtrisée par les chanteurs sous la conduite d’un chef de chœur inspiré. Un grand moment d’émotion, une source d’espoir pour les nombreux Français venus soutenir nos jeunes.

 

Malheureusement, il y avait un cinquième chœur ! Le fameux chœur d’enfants Vesna de Moscou, qui depuis plusieurs décennies remporte régulièrement les plus hautes distinctions dans les concours du monde entier. Sous la direction de leur chef fondateur Alexander Ponomariev, ils avaient déjà gagné le Grand Prix Européen en 2000 dans cette même ville… Ils ont récidivé cette année sous la direction de Nadezhda Averina, le jury en a décidé ainsi…

 

On retiendra néanmoins de cette soirée, l’excellente prestation de notre CNJ, Le Chœur par le plaisir et l’émotion qu’ils ont fait partager à tous. Une belle leçon de musique, une mission remplie, celle d’associer la jeunesse de notre association à la qualité musicale.

 

Fini le Chœur National des Jeunes ? Non, car l’aventure continue sous une autre forme.

Né il y a quatre ans de la volonté du Conseil d’administration de l’association À Cœur Joie, le CNJ, L’École, sous la direction de Christine Morel prenait son envol. C’est désormais à ce chœur qu’il appartiendra de porter le nom de Chœur National des Jeunes À Cœur Joie avec un répertoire représentatif de la culture des jeunes et des modes d’expression scénique d’aujourd’hui… d’autres défis à relever, d’autres chemins à découvrir.

 

 

 

 

 

 

Une initiative A Coeur Joie