Hommage à Claude Vercher

Publiée le 

22 juin 2021

Claude Vercher vient de nous quitter après un long combat contre la maladie.

Un ami de 30 ans : la formule a été tellement galvaudée que j'hésite à l'utiliser, mais c'est pourtant une réalité entre lui et moi.

Nous apprenons vraiment à nous connaître quand il intègre le CA national.
À ce moment-là, il a déjà fait un parcours avec À Cœur Joie.

Après un passage à Dijon où il a chanté dans le chœur dirigé par Jean Michel Pelotte, il rejoint la Forlane à Paris dirigé par Michel Delamasure, qui lui en cède la direction au moment où il crée l'ensemble vocal Anacrouse. Claude y sera choriste pendant presque 20 ans.

Tous les deux, à travers ces chœurs, forment un duo qui pèsera fort au niveau de la région À Cœur Joie Paris Centre, dont Claude sera d'ailleurs président pendant quelques années.
Élu au CA national, il sera vice-président et prendra la présidence de l'association de gestion du Centre À Cœur Joie de Vaison-la-Romaine.

Le transfert à Lille de son activité professionnelle va nous rapprocher.
Après quelques années d'allers-retours incessants entre Paris et Lille, il décide de s'installer à Lille. Pour autant, il ne quitte pas totalement Paris où il crée l'ensemble Taxico.
De cette période, j'ai des souvenirs de voyages vers Lyon (et retour) où nous participions tous deux à la vie des Éditions À Cœur Joie. Membre avisé et néanmoins bienveillant, du Comité éditorial, il y apporte une contribution significative dans le choix des œuvres à publier et participe activement, jusque récemment encore, à la réalisation de quelques recueils.

Intéressé par le jazz, il sera de l'équipe de réalisation de Chorijazz, arrangera pour chœur mixte des partitions de "Barber Shop music", parcourra de nombreuses régions pour des week-ends de découverte de ces musiques. Il animera un atelier Barber Shop music aux Choralies. Il me confiera un jour sa lassitude d’être devenu une sorte de "Mister Barber Shop", ce qui ne l'empêchera pas de rejoindre à Lille avec enthousiasme le groupe Ni Vu Ni Connu pour y pratiquer exclusivement cette musique…. entre hommes comme il se doit.
Aux Choralies, il assure pendant plusieurs éditions la coordination de l'atelier " Un jour, un chef".
Président de la Région À Cœur Joie Nord, je le presse de nous rejoindre, mais, sa vie professionnelle éclatée entre Paris et Lille rend les choses compliquées.

Peu à peu, il s'intéresse aux activités chorales du Nord rendant un service par ci, animant une soirée par là. Il devient choriste à Prélude, où la chef de chœur s'empresse de lui confier le chœur pour des parties de programme, intègre l'équipe régionale et plus spécialement le Conseil Musical et Pédagogique de la fédération; là, il prend sa part dans la conception et l'animation des rassemblements régionaux et des activités pour chefs de chœur, dans l'élaboration et la réalisation des ateliers régionaux.
Il met à disposition ses talents de graphiste pour la réalisation d'affiches, des sites Web de la fédération et des activités Interfédération.

Il devient le Représentant Musical du Pôle dans les relations avec l'échelon national.
Il reprend enfin la direction de la chorale de Wattignies, dans la banlieue lilloise, au départ de son chef fondateur.

Il participe significativement aux actions menées entre la Région Nord À Cœur Joie et Multiphonie, autre acteur du chant choral en région, y apportant sa connaissance du fonctionnement d'une autre région que le Nord Pas-de-Calais.

Arrangeur de partitions de Barber Shop Music, il est aussi compositeur, et lors d'un concours organisé par les Éditions À Cœur Joie, les deux œuvres qu'il avait présentées (dont une sous un autre nom que le sien) ont été récompensées.

De sa rencontre avec l'ensemble féminin belge, "Trio Cockempot", naîtront sa " Simple Messe" (pas si simple que ça pour les chanteuses !) et ses "Paysages Belges", pour 3 voix de femmes.

Récemment, il avait entrepris de redonner vie à la maison d’éditions associative " Musique en Flandre".
Pendant au moins 6 années, il a accompagné le Chœur National des Jeunes : il était notamment en Chine et à Arrezzo. Dans cette mission, il était ce qu'un des chanteurs a récemment qualifié de " régisseur-nounou".
Régulièrement sollicité pour l’animation de rencontres et de séjours chantants, il ne pouvait s'empêcher de faire montre de son ironie naturelle en leur donnant un titre: "papouilles et chant choral" pour un séjour avec thalassothérapie, "mouettes et chansons" pour une rencontre sur la Côte d’Opale....

Parallèlement, il poursuit son activité professionnelle et fait découvrir avec intérêt les principes de la propriété industrielle ou intellectuelle à des étudiants de l'université ou d'écoles d’ingénieurs.
Toujours bienveillant, attentif à tous, deux idées à la minute, partageur de ses connaissances, de son savoir, de son carnet d’adresses, ne tirant jamais la couverture à lui, il avait tellement de qualités et de talents que certains - et j'en étais- ne pouvaient qu'en être presque jaloux.
Claude, merci pour tout ce que tu as fait pour nous.

André Blin
Ancien président de la Région À Cœur Joie Nord Pas-de-Calais.

67661556_10157585081588159_1924291021013