Mendelssohn, Vignoble et Patrimoine - 2018 (21)

10/16/2018

 

 

Le samedi 6 octobre, nous partîmes 38 et par un prompt renfort, nous nous vîmes 72 en arrivant au marché couvert de Nuits-Saint-Georges le samedi 13 octobre pour le concert.

 

Un à un, ou deux à deux, les participants à la session « Mendelssohn, Vignoble et Patrimoine » sont arrivés à la Maison Familiale Rurale de Agencourt (21), dirigée de main de maitre par Jean-Claude Alexandre, pour passer une semaine ensemble à chanter et à visiter. Il en est venu d’un peu partout : 15 de la région Parisienne, 7 de Bourgogne, 15 du reste de la France et 1 de Belgique.

 

Le programme, quelque peu ambitieux, mais à cœurs vaillants rien d’impossible, était composé des Psaumes 42 et 95 de Mendelssohn.

 

Nous nous sommes donc mis au travail dès le samedi en fin d’après-midi avec Marie-Bénédicte, adjointe de Flavien, notre chef de chœur. Les premières répétitions ont tout d’abord été consacrées au déchiffrage, les hommes d’un côté et les femmes de l’autre ; enfin plus précisément les pupitres de femmes d’un côté et les pupitres d’hommes de l’autre, puisque 2 femmes chantaient dans le pupitre ténor. Ce fut ensuite les séances de travail avec le chœur entier. Puis, à partir de mercredi soir, Patrice est venu nous accompagner au piano. Jeudi soir, ce sont les 31 musiciens, de l’Ensemble Orchestral de Dijon, qui nous ont rejoint et qui ont, il faut bien l’avouer, semer un peu le trouble dans la sérénité qui commençait déjà à s’installer chez chacun d’entre nous. En effet 38 choristes face à 31 musiciens : nous ne faisions manifestement le poids. Alors Flavien nous a répété une fois de plus, que pour être entendus et passer par-dessus l’orchestre, nous devions faire sonner et surtout anticiper les consonnes. Le vendredi soir, nous avons découvert notre lieu de concert, le marché couvert de Nuits-Saint-Georges, pas forcément prévu pour ce genre de prestation, mais qui, finalement, s’y prête bien. C’est également vendredi soir que nous avons rencontré les 3 solistes qui allaient nous accompagner tout au long de ce concert. Samedi matin, ce fut la répétition générale qui nous permis de reprendre un peu confiance en nous et samedi soir à 20h30, devant environ 150 spectateurs nous avons donné le meilleur de nous-même et avons restitué du mieux que nous le pouvions ce que Flavien s’était évertué, avec patience et pédagogie, à nous apprendre tout au long de la semaine. Les échos des amis présents étaient très favorables et Flavien lui-même était satisfait du résultat.

 

Mais la session s’intitule « Mendelssohn, Vignoble et Patrimoine » et dans notre belle région, du vignoble il y en a à perte de vue et à cette époque de l’année, il est plutôt coloré. Côté patrimoine, la région est également bien fournie. Plusieurs visites étaient donc également au programme. Le lundi en fin d’après-midi nous avions le choix entre la visite d’une tonnellerie, visite très originale, où nous avons été très bien accueillis par le responsable du site Alain Sirugue, et la visite du château du Clos de Vougeot, monument construit, au XIIème siècle, par les moines de Cîteaux pour produire et stocker leur vin, visite commentée de façon exceptionnelle par Sandra. Jeudi après-midi nous avions le choix entre la visite des Hospices de Beaune et la visite du musée des beaux arts où se trouve, temporairement, les « tentures de la vie de la Vierge ». A 16h30 chacun a pu déguster et acheter des vins de Bourgogne de grande qualité chez des viticulteur. Enfin, vendredi matin, c’est encore une visite originale et peu commune qui nous était proposée : la visite du Carillon et de l’orgue de la Cathédrale Saint Bénigne de Dijon. Un repas festif a également été proposé afin de faire découvrir les richesses culinaires Bourguignonne : œufs en meurette, bœuf bourguignon et trou Bourguignon, tout cela arrosé d’un Haute-Côtes de Nuits (à consommer avec modération bien évidemment).

 

Dimanche, après un rapide débriefing, Tout le monde est reparti enchanté de la semaine que nous venions de passer, promettant de revenir à la session de l’année prochaine au cours de laquelle nous travaillerons la « petite Messe solennelle de Rossini ». Nous espérons qu’à cette occasion d’autres choristes viendront passer la semaine avec nous et profiter de ces moments inoubliables.

 

 

Bruno TROUSSARD

 

 

 

Le concert final de cette semaine chantante a permis à tous les stagiaires de présenter le travail accompli lors des jours précédents. Un travail acharné diront certains, compte-tenu de l'ambition des œuvres. Les chanteurs, malgré leur nombre réduit, n'ont pas démérité. La musique a résonné dans ce lieu singulier des halles de Nuit Saint Georges, relevée par un Ensemble Orchestrale de Dijon bien en forme. Le tout était placé sous la baguette vigoureuse de Flavien Boy, que l'on devrait avoir l'occasion de découvrir aux Choralies, lors du concert du Pôle Bourgogne-Franche-Comté autour de la Messe en ré de Dvorak.

 

Vincent NOMMAY 

 

 

Rejoignez-nous l'année prochaine du 5 au 12 octobre 2019

 

 

 

 

 

Please reload

À Cœur Joie,

1ère association française de chant choral

  • Facebook - Grey Circle
  • YouTube - Grey Circle

"Les Passerelles", 24 avenue Joannès Masset

CS 99261, 69264 Lyon Cedex 09 - 04 72 19 83 40

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités d'À Cœur Joie. 

Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

©À Cœur Joie 2018 / MENTIONS LÉGALES